Identification des expéditeurs de SMS : faites le bon choix pour votre entreprise

Identification des expéditeurs de SMS : faites le bon choix pour votre entreprise

Lors de la réception de SMS privés, pas de mystère : le numéro de téléphone portable affiché au-dessus du message peut être immédiatement associé à son propriétaire. Le destinataire du message a le choix de répondre directement au message ou d’appeler l’interlocuteur via le même numéro.

La situation est radicalement différente lors d’envois de SMS automatisés, provenant notamment d’applications commerciales : pour pouvoir envoyer en toute fiabilité de gros volumes de messages et recevoir les réponses correspondantes, les entreprises ont également besoin d’un identifiant d’expéditeur unique. Il s’agit de la seule manière pour les clients d’associer clairement à une entreprise les SMS reçus comme les confirmations de commande ou de réservation. Techniquement, il existe trois possibilités pour ces ID d’expéditeur : en cas d’utilisation d’un numéro virtuel, on distingue le format SMS Long Code du format SMS Short Code. Pour l’envoi pur et simple de SMS, il est cependant souvent possible d’utiliser également des textes alphanumériques pour désigner l’expéditeur.

Des mesures anti-spam disparates des opérateurs mobiles à travers le monde

Les exigences nationales en termes d’identification d’expéditeurs sont très différentes d’un pays à l’autre. Les opérateurs des différents pays prennent de nombreuses mesures pour protéger les utilisateurs de téléphones mobiles face au spam. Des exigences particulièrement strictes sont appliquées par certains réseaux de téléphonie mobile concernant le choix des ID d’expéditeur. Par ailleurs, les formats Long Code ou Short Code ne sont pas partout disponibles de la même manière. Ainsi, en cas d’envoir des SMS publicitaires en utilisant un système d’identification qui n’est pas pris en charge sur tous les marchés, les messages sont parfois immédiatement filtrés, avant même d’être livrés aux clients.

SMS Long Code : disponibilité illimitée, capacités d’envoi restreintes

Des deux variantes de format de numéro possibles, les SMS Long Code représentent clairement l’alternative la plus intéressante. Ces identifiants, ressemblant visuellement à un numéro de téléphone portable privé, sont disponibles de manière pratiquement illimitée au sein des réseaux de téléphonie mobiles de chaque pays, mais ne sont que partiellement appropriés pour l’envoi de volumes importants. Le problème : le format Long Code ne permet en principe qu’un envoi maximal de dix messages par seconde (c’est-à-dire 600 messages par minute). Ces exigences des opérateurs de télécommunication deviennent rapidement un obstacle à toute utilisation commerciale telle que l’envoi de SMS à partir de systèmes ERP. Aux États-Unis, la limite d’envoi autorisée du côté des opérateurs utilisant le format Long Code atteint même un message par seconde (c’est-à-dire seulement 60 messages par minute). Une limite maximale sous forme de quotas mensuels est également courante dans certains pays.

SMS Short Code : un format de numéro facile à retenir pour l’envoi de gros volumes

Le format Short Code constitue une alternative d’identification d’expéditeurs. Comme son nom l’indique, le format correspond à des numéros courts, le plus souvent constitués de 4 à 6 chiffres, adaptés à la communication commerciale par SMS. En cas d’envoi de SMS professionnels, le format Short Code est particulièrement adapté lorsqu’un gros volume de messages doit être envoyé dans un laps de temps limité. Ce type d’identifiant permet effectivement d’envoyer beaucoup plus de messages, jusqu’à 30 messages par seconde (1800 messages par minute). Grâce à leur format court et facile à mémoriser, ces numéros sont en outre beaucoup plus faciles à retenir pour les clients.
Toutefois, il n’est pas possible d’utiliser le format Short Code à l’international. De plus, comparé au format Long Code, sa disponibilité est très limitée. Cependant, les entreprises peuvent partager des numéros courts avec d’autres utilisateurs. Même dans ce cas de figure, il n’est pas nécessaire de renoncer à un canal de retour : la saisie de mots clés dans le texte de message permet d’associer automatiquement les SMS entrants au destinataire approprié.

Identifiant alphanumérique : le nom de l’entreprise comme expéditeur

Dans certains pays, par exemple en France, les sociétés sont en outre souvent obligées d’utiliser un identifiant d’expéditeur alphanumérique lors de l’envoi de messages par SMS. Cela peut être par exemple le nom de leur propre entreprise. En revanche, une réponse directe ne peut pas être envoyée à un ID d’expéditeur de ce type, c’est pourquoi un Long Code ou un Short Code doit toujours être ajouté dans le texte du message comme possibilité de contact.

Les pays dans lesquels un type d’identifiant d’expéditeur ou un autre peut fonctionner mais aussi les cas dans lesquels le format Short Code peut être adapté à votre entreprise sont des éléments qui dépendent avant tout de vos exigences et contraintes. À cela s’ajoutent certains autres facteurs comme le volume de SMS à envoyer et leur contenu. Les équipes de Retarus peuvent vous aider à obtenir les meilleurs taux de distribution dans le cadre d’envois internationaux de messages sur les marchés que vous ciblez.

Pour en savoir plus sur les spécifications et exigences nationales des différents pays sur l’envoi de SMS, vous pouvez vous adresser directement à votre interlocuteur Retarus habituel.

Tags: // // // // //