Retarus fait don d’ordinateurs portables à des élèves au Sénégal

Retarus fait don d’ordinateurs portables à des élèves au Sénégal

Aujourd’hui, j’ai à nouveau pensé à la chance que j’ai de travailler dans une entreprise qui s’engage avec conviction dans des projets sociaux et qui prend au sérieux la notion de responsabilité sociale d’entreprise. Que ce soit dans son engagement pour les victimes de la guerre en Ukraine ou pour l’humain et l’environnement sous la devise « Retarus aide » au siège social de Munich. Retarus fait aussi régulièrement don d’ordinateurs encore utilisables à des écoles dans les régions les plus pauvres du monde.

Ces réflexions ont été déclenchées par un e-mail de Martin Hager, fondateur et directeur de Retarus. Dans celui-ci, il évoque brièvement une nouvelle campagne solidaire : Retarus a fait don d’une petite dizaine d’ordinateurs portables de son stock à l’École élémentaire Popenguine II et l’École élémentaire Amandaye Popenguine au Sénégal. Un spécialiste informatique local a installé des systèmes d’exploitation actuels sur ces appareils encore tout à fait utilisables. Des programmes d’apprentissage seront également mis en place prochainement. Les élèves pourront ainsi rechercher des informations sur Internet de manière autonome et approfondir leurs connaissances sur certains sujets scolaires. Dans un pays où l’analphabétisme reste relativement élevé, ce don peut faire une véritable différence et aider ces enfants à bénéficier d’une meilleure éducation.

Des amis de Martin Hager sont à l’initiative de ce projet. Mamadou Aw, originaire du Sénégal, organise avec sa femme, Lisa Franke, des collectes privées pour les écoles de ce pays d’Afrique de l’Ouest. « Quelques mois ont été nécessaires avant que les ordinateurs portables n’arrivent chez les élèves de la petite localité de Popenguine », explique Lisa Franke. Expédiés par conteneur dès la fin novembre 2021, ils sont arrivés au Sénégal fin janvier 2022 et y ont été stockés jusqu’en avril.

Lisa Franke et Mamadou Aw prévoient de parrainer encore plus d’écoles au Sénégal à l’avenir et de fonder une association à cet effet. « Les enfants ont aussi besoin d’imprimantes, mais il faut veiller à choisir des appareils dont les coûts d’entretien sont raisonnables » note Lisa Franke.

« Alors que la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine a remplacé la crise du Covid dans les médias, on oublie un peu vite qu’il existe toujours des pays en voie de développement dans lesquels les gens ont besoin de dons, par exemple dans le domaine de l’éducation » déclare Martin Hager. « Les ordinateurs portables et d’autres appareils qui sont certes anciens mais techniquement corrects ne répondent plus à tout à fait aux exigences du commerce B2B ici. Toutefois, il peuvent encore être très utiles aux élèves de ces régions. Chaque entreprise devrait envisager de faire don de ses équipements encore utilisables plutôt que de les jeter. »

Tags: // // //

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.